Select Page

La plupart gens ont l’air d’etre dans leur element partout et savent forcement comment engager la conversation.

Un talent parfois inne, mais moins rarement le fruit d’un vrai article.

Lorsque le client a tendu sa propre carte de visite a Alain Bosetti, le fondateur du Salon des micro-entreprises, et au collegue qui l’accompagnait, le malaise est palpable. “Je suis navre, non seulement votre carte est en tres mauvais etat, mais c’est la seule que j’aie : je ne peux aussi pas vous en donner deux”, a-t-il bredouille. Plutot que de laisser la gene s’installer, Alain Bosetti a reagi au quart de tour : “Aucune importance, il faut se la partager !” Joignant le geste a J’ai parole, il a dechire la carte en deux sous les yeux meduses du client. Puis il a ajoute aussitot, avec un sourire : “Ne vous inquietez pas, nous avons du Scotch et une photocopieuse au travail.” Sa stupeur passee, l’acheteur s’est mis a rire de bon c?ur. En reagissant de facon totalement absurde, Alain Bosetti a reussi a mettre n’importe qui a l’aise.

Evidemment, il faudra etre suffisamment detendu pour riposter de la sorte. Car face a l’inconnu – une personne que l’on rencontre Afin de la premiere fois, une position inedite – nous sommes trop souvent paralyses par le manque de confiance en nous et la crainte d’etre mal percu. “On croit souvent que l’autre a 1 jugement dans nous, aussi qu’il est beaucoup souvent bien aussi embarrasse que nous”, constate Franck Fiszel, directeur general de Coach Europ. Il y a heureusement des techniques qui permettront d’atteindre une certaine decontraction quelles que soient les circonstances, au travail tel en seminaire, dans un colloque tel dans un cocktail, face a un client ou au milieu d’un salon professionnel.

Servez-vous du contexte pour briser la glace

Manque facile d’aborder des individus qu’on ne connait pas. Vous devez pourtant s’y resoudre si l’on ne veut jamais rester dans son coin ou rater une affaire. Un procede ordinaire consiste a s’inspirer de l’environnement pour ciseler une phrase d’accroche. Dans un cocktail, prenez pourquoi pas pretexte d’une coupe de champagne que deguste votre invite Afin de vous appro¬cher et lui demander : “Comment le trouvez-vous ?” Lors d’une conference, questionnez votre voisin de fauteuil sur l’orateur : “Est-ce J’ai toute premiere fois que vous l’ecoutez ?” Chez votre fournisseur, si vous reperez un casque de moto pose sur un meuble, lancez : “Je ne savais nullement que vous etiez motard !”

Bref, la totalite des pretextes sont petits Afin de engager la conversation : l’ornementation du travail (affiches https://datingmentor.org/fr/localmilfselfies-review/, photos, plantes…), l’ecran de veille des ordinateurs, les livres qui ornent une etagere, une vue imprenable. N’hesitez pas a emettre des hypotheses sur votre que vous observez. C’est la technique qu’affectionne Francois Liogier, directeur du developpement chez Adecco Formation. Lors d’un rendez-vous de prospection chez un assureur loge dans une tour d’la Defense, pres de Paris, il remarque un vaste chantier ou nos ouvriers portent des masques de protection. A le webmaster venue l’accueillir, il exige alors : “Ne seriez-vous gui?re occupe i  desamianter ?” Il tombe juste et, durant le long trajet en ascenseur, le dialogue roule sur la vetuste d’la tour et les dangers de l’amiante. “J’aurais pu me tromper, mais l’effet aurait ete le meme, explique Francois Liogier. Mon interlocutrice m’aurait fourni une autre explication et nous aurions derive concernant un nouvelle sujet qui l’aurait interessee.” Et si vous etes en mal d’inspiration au sein d’ un ascenseur, tentez la formule magique preconisee via Alain Bosetti : “C’est drole, tout le monde regarde le panneau poids maximum et nombre de personnes.” D’ordinaire, ca deride !

Suscitez d’emblee la curiosite en vous presentant

“j’suis reducteur d’impot”, “Je travaille a l’?il”, “J’aide les firmes a grandir”. Ce conseiller en patrimoine, votre photographe cela formateur ont l’ensemble de buche leur slogan de description avec l’objectif d’eveiller J’ai curiosite de un interlocuteur. Sachant que la plupart des gens que vous rencontrerez vous demanderont quel est votre job, soignez la reponse. «”Partez de l’idee que vous devez mettre c’est parti votre valeur ajoutee”, souligne Herve Bommelaer, consultant en gestion de carrieres chez L’Espace Dirigeants. Ainsi, ne dites pas “j’habite ingenieur chez Tetra Pak, je developpe les nouveaux emballages” mais “j’suis ingenieux chez Tetra Pak, le bouchon a vis sur la brique de lait, c’est moi !” Et preparez des pre­sentations modulables, en fonction de que vous avez dix, vingt, trente minutes ou plus Afin de parler. Dans Notre Poste, Dung Pham Tran se limite a des minutes Afin de se commercialiser aux directeurs maison qu’il demarche, tous clients internes en puissance. Ce directeur de l’optimisation des couts (DOC) est Par exemple charge d’accompagner la conduite du changement dans le groupe. Et il a peaufine le approche : “J’me presente comme DOC, et cela intrigue faire mes interlocuteurs. Puis j’explique que j’suis la Afin de ai-der chacun selon ses besoins, que mon intervention peut dependre de leur seul bon vouloir et qu’elle est gratuite.” Autre technique Afin de capter l’attention : mettre un gadget, comme le recommande Leil Lowndes, auteure de “Comment parler a tout le monde” (Leduc. S Editions). Des lunettes fantaisie, un chapeau amusant, une cravate atypique, 1 bijou original. Vous pouvez aussi disposer des objets personnels atypiques sur ce travail. On viendra vous reclamer ce qu’ils signifient.